Du graphisme plein les oreilles

Pochettes d’album et culture visuelle

mémoire de fin d’études
édition

février 2017


Présentation

Le travail présenté est mon mémoire de fin d’études réalisé dans le cadre du DSAA Design éditorial multisupports. Il traite du graphisme des pochettes de disque et son impact sur la culture visuelle collective. Ce mémoire de 90 000 signes est l'aboutissement de quatre mois de recherches et de rédaction. La maquette de ce travail a été réalisée collectivement au sein de la promotion.

Extrait

« Dans l’histoire de la musique enregistrée, la période allant de 1950 à 1990 est considérée comme l’âge d’or de la pochette de disque. Le format de 30 cm offre aux graphistes, aux illustrateurs, aux photographes et aux artistes, un espace d’expression visuelle privilégié, que l’industrie discographique diffuse largement au sein de la société marchande. Certaines de ces créations atteignent bientôt le statut de véritables icônes culturelles dont la célébrité dépasse largement le cercle des passionnés et des amateurs de musique.
Objet complexe, rencontre entre une création plastique et une œuvre sonore, la pochette de disque donne paradoxalement une forme visible à la musique. Les modalités de sa conception comme sa réception sont tributaires de toute une série de facteurs convergents ou opposés […]. Son graphisme, tout comme son contenu, est donc soumis à la logique du
star-system et des charts : certaines pochettes de disque deviennent alors des hits, d’autres sombrent dans l’oubli, d’autres encore suscitent le culte fervent de quelques fanatiques dévots. »

Lecture

Pour les intéressés.es, les passionnés.es, les curieux.ses, le PDF est disponible dans son intégralité à la demande. Pour cela, n'hésitez pas à me contacter par mail !



© 2019 Juliette Raut. Tous droits réservés.